Quel est l’héritage de la Grande Guerre?

Journal Métro

Le 28 juillet marque le 100e anniversaire du déclenchement de la Première Guerre mondiale. Un siècle après une des plus grandes boucheries de l’histoire, Métro se penche sur la façon dont ce carnage continue d’influencer notre perception de la guerre et de la paix.

La Grande Guerre devait être la «der des ders», la guerre qui mettrait fin à toutes les guerres. C’était le grand espoir d’une génération qui assista à la mort de 10 millions de soldats, à la fin de trois empires et à l’avènement de la dimension industrielle de la guerre. Cent ans plus tard, ce conflit est encore souvent présenté comme le sacrifice futile de millions de vies, causé par l’assassinat de l’archiduc d’Autriche François-Ferdinand et de sa femme, Sophie, en juin 1914.

La tentation est forte de s’étendre sur des souffrances qui, selon plusieurs analystes d’aujourd’hui, auraient pu être évitées. Il faut toutefois se rappeler…

View original post 1 163 mots de plus

Émettre un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s