Retour sur GESTE 2016

Dans ce billet, je propose de faire un résumé de ma première expérience au #GESTE2016.

Le 15 février 2016 avait lieu la rencontre GESTE des membres de la Fédération des Établissements Enseignement Privés (FEEP). La rencontre annuelle du Groupe d’Échange Spontanné sur les Tic en Éducation (G.E.S.T.E.) est inspirée des formules EdCamp et, plutôt que de se faire proposer des formations classiques, les participants assistent à des groupes d’échange dans lesquels ils amorcent  la discussion sur un sujet déterminé à l’avance. Les ateliers prennent donc la forme de discussions, de débats ou de moments d’échange selon les personnes qui les composent. Il y a une différence significative entre les EdCamp et les GESTE. Lors d’un GESTE, des élèves accompagnent les enseignants tout au long de la journée et ils sont invités à partager leurs réflexions et leurs opinions sur la pédagogie et les TIC.

La contribution des élèves

Après un accueil de très grande qualité de la part des élèves du Collège Saint-Bernard et un mot d’ouverture de Normand Brodeur (en remplacement de Claude Frenette), les élèves participants ont occupé la première heure et nous ont présenté une panoplie de projets différents mobilisant les TIC ainsi que des approches pédagogiques diverses.

Ce qui m’a frappé dans les présentations des élèves (en cliquant sur le lien, vous pouvez avoir accès à la majorité des présentations de ceux-ci) c’est la diversité des usages des TIC en classe. De l’utilisation des outils Google pour la réalisation de projets mono ou multi-disciplinaires en passant par l’apprentissage du code et de la robotique, les enseignants qui mettent en place les conditions pour la réalisation de tels projets font preuve d’innovation.

 À titre d’exemple, on peut voir dans les tweets ci-dessous deux projets en lien avec la programmation et la robotique qui nous montrent en quoi les TIC peuvent redéfinir notre pédagogie et donner du sens aux apprentissages.

Une autre initiative intéressante mise en place par deux écoles consiste à la création d’une escouade d’élèves habiles en TIC. Ces escouades servent pour la plupart à soutenir les enseignants ainsi que les autres élèves dans l’utilisation des technologies à l’école. Non seulement s’agit-il d’une solution fonctionnelle, mais elle est aussi valorisante pour les élèves experts qui y participent.

Félicitations spéciales à François Bourgon, un élève venu avec Rachel Boucher, la Conseillère pédagogique au Centre François-Michelle, qui nous a parlé de son expérience comme élève expert en TIC.

Coup de coeur

La découverte du programme Voie d’avenir est un puissant coup de coeur pour ma collègue Julie Fantigrossi et moi. Il s’agit d’un programme sur cinq ans au sein duquel les élèves progressent à leur rythme et où les enseignants servent de guide et d’aide pédagogique aux apprenants. Oubliez les cours magistraux et le contrôle du savoir par le maitre. Ici, on parle d’une communauté d’apprentissage ou la différenciation et le respect des rythmes d’apprentissage ont priorité.

De la matière à penser…

Si le iPad est encore bien présent et largement utilisé, les portables Chromebook et la suite Google App For Education (GAFE) semblent prendre de plus en plus de place. Les témoignages des écoles ayant essayé (ou possédant) les deux outils m’ont donné l’impression que Google effectuait des gains, même si les deux outils sont difficilement comparables à certains égards. Conclusion? Dans le meilleur des mondes, ces outils sont complémentaires, mais soyons réaliste : devant les contraintes budgétaires et la quasi-absence d’investissements en éducation, le Chromebook me semble plus polyvalent et abordable.

Par ailleurs, les quelques témoignages au sujet d’O365 n’ont guère été convaincants. Il faut dire que j’ai manqué la discussion pilotée par Philippe Demers qui met de l’avant la pertinence de cette suite, mais il me semble depuis un certain temps que si l’offre de service de Microsoft s’est améliorée dans le domaine de l’éducation, elle demeure à la remorque (et par conséquent légèrement en retard) de Google et Apple.

Finalement, j’ai assisté à un atelier portant sur l’évaluation. Non seulement le salon du changement (lieu où s’est déroulée la discussion) était plein à craquer, mais il nous a semblé qu’il y avait une réelle préoccupation pédagogique pour bonifier l’évaluation à l’aide des TIC. Des outils comme goFormative et Seesaw semblent s’imposer et répondre à un besoin relativement au suivi et à la rétroaction en contexte évaluatif.

Pour en apprendre davantage et pour découvrir plus d’outils, voici deux liens :

Un merci particulier au Collège Saint-Bernard et aux organisateurs de la FEEP pour leur excellent travail. Geste 2017 sera sans contre dit un rendez-vous auquel je prendrai part.

Émettre un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s